[skip to content]

Des gouvernements d'enfants au Cameroun

Des gouvernements d’enfants ont été mis en place au sein de 13 écoles primaires au Cameroun.
Ces groupes facilitent la participation des enfants à une meilleure gestion des écoles.

De véritables élections aux seins des écoles

Les membres des gouvernements d’enfants sont élus par les autres élèves à la suite d’une campagne. Ils  sont ensuite formés à leur rôle avant d’établir un plan d’action visant à répondre aux besoins identifiés : organisation d’activités de sensibilisation au sein de l’école, de campagne de nettoyage ou encore d’activités de plaidoyer auprès des enseignants...


Des gouvernements d’enfants sur le modèle des gouvernements nationaux

Pour mettre en place les plans d’action qu’ils ont élaborés, les gouvernements d’enfants se sont réparties les domaines d’intervention : les ministres de l’éducation sensibilisent les élèves à l’importance de l’éducation et la nécessité d’apprendre ses leçons ; les ministres de la santé font la promotion de la santé et de l’hygiène ; ceux de la protection des équipements scolaires vérifient le bon entretien du matériel de l’école ; les ministres de la discipline font des médiations lors de conflits entre élèves.


Un fonctionnement qui permet de faire évoluer les écoles

Tout en mettant en place leurs plans d’action, les gouvernements d’enfants ont pour missions d’alerter les responsables des écoles lorsqu’ils identifient une nouvelle difficulté.
C’est ce qu’a fait Fatimata, Premier Ministre d’une des écoles du groupe scolaire d’Ekoudou, :
« J’ai remarqué que les repas ne respectaient pas toujours les règles d’hygiène. Parfois le poisson contient encore du sang et quand il y a beaucoup d’enfants, nous sommes servis avec des assiettes sales. J’ai donc décidé de faire changer les choses et nous sommes allés voir la directrice ».
Le personnel en charge des repas a été convoqué par la directrice à une réunion, en présence des membres du gouvernement d’enfants.

Grâce à l’intervention des enfants, la directrice, les conditions d’hygiène ont ainsi été améliorées au sein des écoles.